La gestion de la paie des intermittents du spectacle

Employeurs dans le monde du spectacle ou responsable d’entreprise culturelle, vous savez comme la gestion de la paie des intermittents du spectacle est complexe ! Des solutions d’externalisation et de gestion informatique existent cependant.

Les particularités de la paie des intermittents du spectacle

Les intermittents du spectacle ont la particularité de travailler en CDD avec des contrats courts. Les bases de calcul de la paie des intermittents du spectacle ne sont pas les mêmes que pour les autres salariés. Ceux-ci bénéficient d’abattements professionnels sur certaines cotisations, sous réserve d’avoir donné leur consentement. De manière générale, les taux qui s’appliquent à la paie des intermittents du spectacle sont réduits par rapport aux taux des autres salariés. Par exemple, si un intermittent bénéficie d’un abattement de 20 %, cela signifie que ses cotisations seront calculées sur seulement 80 % de son salaire. De plus, si vous employez occasionnellement des intermittents du spectacle, vous pouvez bénéficier d’une cotisation forfaitaire. Si dans le même mois, vous employez plusieurs fois le même intermittent, il est possible de n’établir qu’un bulletin de paie pour le mois, même avec plusieurs contrats… Renseignez-vous bien sur toutes les particularités de la paie des intermittents du spectacle !

Le guichet unique du spectacle occasionnel

Pour vous simplifier la gestion de la paie des intermittents du spectacle, vous pouvez adhérer au guichet unique du spectacle occasionnel (Guso) qui vous permet d’effectuer toutes vos démarches liées à l’embauche d’artistes et de techniciens du spectacle. Si vous n’êtes pas un professionnel du spectacle vivant mais par exemple un particulier, une association, un commerçant ou un hôtel-restaurant, l’adhésion au guichet unique est obligatoire.
Un formulaire vous permet d’effectuer en même temps plusieurs formalités administratives comme le contrat de travail, l’attestation d’emploi pour le Pôle Emploi et la déclaration préalable à l’embauche. Un carnet vous permet de régler toutes les cotisations sociales en une fois pour :

  • l’URSSAF ;
  • le Pôle Emploi ;
  • le groupe Audiens pour la retraite complémentaire et la prévoyance ;
  • l’Afdas pour la formation ;
  • les congés spectacles ;
  • la médecine du travail.

Chaque mois, les salariés reçoivent de la part du guichet unique une attestation qui vaut bulletin de salaire.

Les salaires

Si vous employez des intermittents du spectacle, vous devez respecter le salaire minimum indiqué dans la convention collective. Par exemple, pour un emploi de moins de cinq jours, le salaire minimum est de douze fois le SMIC horaire.

La gestion de la paie en interne ou en externe

Si vous choisissez de gérer vous-même la paie des intermittents du spectacle que vous employez, vous pouvez utiliser un logiciel de paie adapté à cette profession. Il existe des logiciels spécifiques aux métiers du spectacle qui vous permettent d’éditer les bulletins de paie et de préparer les déclarations sociales. Mais les règles de calcul des paies est si complexe que vous n’êtes pas à l’abri de faire des erreurs. Pour plus de tranquillité, vous pouvez donc choisir d’externaliser la gestion de la paie, en passant par une société spécialisée dans l’établissement de la paie des intermittents du spectacle. Celle-ci peut effectuer les bulletins de paie et les déclarations auprès des organismes sociaux. N’hésitez pas à faire une demande de devis afin de comparer les offres et les services des sociétés spécialisées.