La gestion de la paie en interne : avantanges et inconvénients

La gestion administrative de la paie des employés incombe à l’entreprise. Si elle ne dispose pas de compétences en interne, l’entreprise peut avoir recours à l’externalisation. Cependant, au-delà de 25 salariés, il peut être plus avantageux de la traiter en interne. Le gestionnaire de paie saisit les données (absences, congés maladie, primes…) et édite les fiches de paie  à l’aide d’un logiciel dédié.

 

Les avantages

  • L’autonomie : l’entreprise, par l’intermédiaire de son gestionnaire de paie, est totalement autonome dans la réalisation de sa paie.
  • La confidentialité : l’établissement des fiches de paie s’effectuant en interne, la société ne communique aucune données et dispose de l’assurance d’un contrôle total de ses informations.
  • Un faible coût humain annuel sur du long terme: en choisissant de garder la main sur l’établissement des bulletins de paie, l’entreprise peut réduire ses coûts en profitant d’un salarié dont les compétences pourront éventuellement être utilisées sur d’autres activités.

 

Les inconvénients

  • Le coût d’acquisition du logiciel : le logiciel et son exploitation est à la charge de l’entreprise. Il faut compter un investissement initial minimum de 1500 € à 2500 €, auquel il faudra ajouter le prix des mises à jours.
  • Le coût de maintenance : Il faudra faire appel au service après-vente (maintenance, assistance, conseils, formations) en cas de problème, ce qui représente des coûts supplémentaires pour la société.
  • Les risques d’erreurs : Devant l’évolution constante de la législation en matière de paye, on estime un taux d’erreur de 40 à 60 % lors de la conception d’une fiche de paie en interne.
  • La responsabilité de l’entreprise : Les erreurs commises en interne peuvent vous coûter cher (redressement, assignation aux prudhommes, etc.).

 

Combien ça coûte ?

Le coût de traitement des paies en internet est fonction de plusieurs critères :

  • La rémunération des salariés dédiés à la conception des fiches de paie (combien sont-ils ? Quel est leur salaire mensuel ?).
  • Le temps de travail des autres employés liés à la bonne marche du processus (managers, supérieurs, employés eux-mêmes).
  • Le coût variable du logiciel, sa licence et ses mises à jour.
  • Le système organisationnel de la société : à quel degré d’automatisation se situe le suivi et la gestion des paies ?
  • Le coût et la durée de la formation.